Séminaire sur les inégalités de santé

Chacun doit pouvoir être acteur de sa santé

Article publié dans Feuille de route n°411 (novembre 2011)

article dans sa langue originale
agrandir la police diminuer la police imprimer la page

JPEG - 76.3 ko
Plus de 200 personnes ont participé le 14 septembre au séminaire « Santé, précarité et développement durable, quelles perspectives ? Les plus pauvres, acteurs et partenaires » organisé par ATD Quart Monde avec le Bureau des territoires au Ministère du développement durable (ph. F. Phliponeau).

Ce 14 septembre au ministère du Développement durable, des professionnels de santé, des travailleurs sociaux, des élus, des militants ayant l’expérience de la grande pauvreté et des acteurs du développement durable ont dit leur volonté d’avancer ensemble vers une meilleure protection de la santé de tous. Chiffres et témoignages à l’appui, ils ont dressé un tableau inquiétant des inégalités de santé en France. Ils ont aussi montré que des actions peuvent améliorer l’accès à la prévention et aux soins pour des personnes qui en sont très éloignées, à condition que ces actions permettent aux personnes d’être pleinement acteurs de leur santé et de participer en profondeur aux réflexions et aux politiques à mener. « Les professionnels, ils ont leur savoir d’étudiant et nous, on a le savoir de la vie », a expliqué Nadine San Juan, militante d’ATD Quart Monde, qui a récemment participé à une co-formation avec des professionnels de santé. « C’est la vie qui nous forme au départ jusqu’à la fin. Au départ : à cause des difficultés de nos parents. Ensuite, ce sont nos difficultés comme parents qui forment nos enfants. Dans les co-formations avec les professionnels, notre rôle est d’écouter, de partager, de s’exprimer. »

Pour Sophie Delaporte, directrice générale adjointe de la Santé au ministère de l’Emploi, du Travail et de la Santé, une bonne politique de la santé doit s’inscrire dans la durée et être globale : elle doit s’attaquer aux différents âges de la vie et aussi se construire avec de bonnes politiques du logement, de l’éducation, de l’environnement, etc. Constatant que la France est mal placée dans ce domaine, Sophie Delaporte a souligné « le caractère impératif de la lutte contre les inégalités de santé, le ministère de la Santé proposant d’en faire le premier axe stratégique de la politique nationale de santé pour les 15 ans à venir. »

Sandrine Fournis, chef du bureau des Territoires au ministère de l’Écologie, du Développement durable, des Transports et du Logement, a insisté sur le fait qu’« un projet local de développement durable doit prendre en compte à la fois la cohésion sociale, l’épanouissement des êtres humains, la lutte contre le changement climatique et les modes de consommation et de production. » C’est aussi, précise-t-elle, un projet qui doit être partagé avec tous les habitants, y compris ceux que l’on n’entend jamais – mais qui ont pris la parole dans le film « Développement durable : évitons les développements séparés » (voir sur Internet à http://dai.ly/qi4qQW).

Contact : secretariat.sante@atd-quartmonde.org


"Les inégalités de santé en France", Damien… par EditionsQuartMonde


"Développer l’accès au droit commun des plus… par EditionsQuartMonde


"Idées fausses sur la Couverture Maladie… par EditionsQuartMonde


"Les ateliers Santé-ville à Bordeaux", Véronique… par EditionsQuartMonde


"Repères pour une Politique nationale de santé"… par EditionsQuartMonde


"Les Agendas 21 locaux et l'accès de tous à la… par EditionsQuartMonde


"Concevoir des mutuelles accessibles à tous"… par EditionsQuartMonde


"Expérimenter une complémentaire santé… par EditionsQuartMonde


Mis à jour le lundi 14 novembre 2011
Partagez :
Répondre à cet article

Mouvement ATD (Agir Tous pour la Dignité) Quart Monde France

Qui sommes-nous ?wai | Publicationswai | Agirwai | Blogswai | Syndicationwai